0
100
go back
Top

Brodeur / Tapissier d’art

Pays Bigouden – France

A Pont l’Abbé, c’est dans un beau bâtiment en pierre à la fois magasin et atelier que Gildas Le Minor et sa femme reçoivent.

L’histoire commence avant la seconde guerre mondiale : Marie-Anne Le Minor, mère de Gildas, femme de caractère qui deviendra l’amie des plus grands artistes de la région ou de passage, fabrique des poupées avant de développer une affaire de broderie et de tapisserie.

Les meilleures mains et les meilleurs yeux du Pays Bigouden ont ensuite nourri l’histoire et la réputation de Le Minor.

Dans les années 70, l’entreprise est florissante : elle emploie jusqu’à 300 brodeurs pour produire linge de maison, pièces de décoration, costumes traditionnels, bannières religieuses, poupées et vêtements de couture.

Des tentures et des imprimés sont créés en collaboration avec Mathurin Méheut, Pierre Toulhoat, Dom Robert, ou encore René-Yves Creston.

Dans un joli papier bleu sous cadre, une lettre de l’écrivain Colette à Marie-Anne veille comme une bénédiction sur ce patrimoine artistique et humain unique.

La suite? La Maison Le Minor la construit à travers un précieux réseau de brodeurs, mais aussi filateurs, imprimeurs, confectionneurs, designers animés par la même volonté: la transmission d’un savoir-faire et d’une histoire.

« Je ne fais pas Breton, je fais Beau » , la devise des brodeurs bigoudens à de beaux jours devant elle.



Next Up